Confiance, Vous Parlez en Public

La confiance en soi et la prise de parole en public vont de paire. Les qualités de maîtrise de soi et de ses émotions, nécessaires pour la prise de parole en public, auront inévitablement des répercussions très positives sur votre confiance en vous-même.

Il n’y a pas que les orateurs qui sont concernés par la prise de parole en public. Tout le monde est confronté un jour ou l’autre à la prise de parole en public. Nous pouvons donc tous recourir aux techniques de prise de parole en public.

Ceux qui travaillent en entreprise, par exemple, doivent parfois prendre la parole lors d’une discussion. Si vous êtes le chef d’une équipe, vous devez diriger un petit groupe de personnes. Et même dans une famille ou en couple, il est parfois nécessaire de s’affirmer. La prise de parole en public vous touche vous aussi.

Parler en Public donne confiance en soi

De quelle technique s’agit-il ?

Elle porte sur la manière de parler : articulation, prononciation des mots, puissance de la voix.

Elle porte également sur la manière de se tenir :  quel est le langage du corps, quelle est votre posture idéal pour votre confiance en vous ?

Elle porte sur la gestion des émotions dans l’attitude du corps. Il est possible de s’exercer pour ne pas exprimer ses émotions par la parole, mais seulement par l’attitude du corps. Cela veut dire que vous pouvez identifier la manière dont vos émotions sont traduites dans votre corps. Par la suite, vous devrez les modifier en modifiant l’attitude de votre corps, ce qui vous permettra de les mémoriser et de vous en servir quand vous en aurez besoin. Enfin, quand vous reconnaissez vos émotions, il vous faut comprendre leur signification pour vous. C’est important pour qu’aucune émotion ne vous trahisse ou vous fasse basculer dans un conflit.

Exemple : vous êtes en colère parce que vous sentez de l’irrespect dans la manière dont on s’adresse à vous. Mieux vaut vous rendre compte que cela vous fait mal et provoque en vous un sentiment de colère pour que vous puissiez l’exprimer sans avoir de violente réaction.

Jeu de Rôle

Imaginons un jeu de rôle qui concrétiserait cette situation.

Un subordonné vous adresse la parole. Il prend trop de place et s’imagine qu’il peut continuer à vous parler sur ce ton. Vous trouvez qu’il vous manque de respect.

Première possibilité, vous vous énervez, mais vous ne remarquez pas que vous êtes en colère et vous n’essayez pas de comprendre votre énervement. En réaction à cette colère, vous allez entrer en conflit en manquant vous aussi de respect, voire plus… Ce n’est pas la bonne attitude.

Deuxième possibilité : vous remarquez que vous commencez à être en colère. Vous tentez d’exprimer les conséquences de cette colère de la manière suivante :

–       Vous vous adressez à moi d’une manière qui ne me convient pas. Cela m’attriste parce que je constate que vous avez du mépris pour moi. Je commence à être en colère et  je pourrais abuser de ma situation de supérieur pour vous remettre à votre place. J’aimerais que vous me parliez sur un autre ton, plus respectueux, pour aller plus avant dans notre discussion.

–       Si cela est au-dessus de vos forces, je serai contraint d’en référer au président-directeur général.

Ceci est un exemple de réponse, non exhaustif, mais qui donne une ligne de conduite qui aura clairement un impact positif sur le comportement de l’autre personne. En réalité, l’autre ne se rend probablement pas compte de sa manière irrespectueuse de communiquer parce qu’elle a l’habitude de parler de cette manière. Il vaut mieux un déclic clair qu’une grande claque…

Maîtrise des émotions et Confiance en soi vont de paire

Prendre la parole en public nécessite cette prise de conscience des ses propres émotions, doublée d’une maitrise de soi-même et du langage du corps. De cette manière, vous vous faites entendre sans lever le ton, sans domination ni jeu de pouvoir.

Imaginez : vous êtes debout devant un public, et vous n’avez rien pour vous « protéger » de tous ces visages qui vous regardent.

Dans cette situation, une personne mal à l’aise pourrait vouloir croiser les bras, se tenir en déséquilibre jusqu’à n’être quasiment que sur un jambe, et tourner son regard vers le sol, comme pour trouver un objet qui n’existe pas.

Par cette posture, c’est comme si elle invitait son public à l’achever définitivement en lui lançant des tomates pour qu’elle puisse enfin fuir.

Pour qu’elle se sente bien, cette personne devrait se tenir fermement sur ses deux pieds, les bras ouverts ou le long du corps et le regard tourné vers l’assemblée. Au moment où elle prend la parole, son objectif doit être de s’adresser au public tout entier, en regardant chacun des participants, comme si elle s’adressait à chacun d’entre eux séparément. Elle doit entrer en contact et créer un échange avec l’assemblée.

En fait, la prise de parole en public est un outil de travail formidable dans le développement personnel, car il permet de s’affirmer et de créer la confiance en soi.

Ecrivez votre commentaire :

All fields with “*” are required

Ecrivez votre commentaire :

All fields with “*” are required

fr_FRFrench
fr_FRFrench